All of our products are shipped from Switzerland. Delivery times might be affected by Covid.

April 18 2021

Le Petit Guide Ecolabo : une beauté naturelle et douce

 

Saviez vous que les femmes se mettent en moyenne 168 substances toxiques sur la peau chaque jour?


Le lien entre les substances chimiques utilisées dans les cosmétiques et les irritations, perturbations endocriniennes et même cancers sont en train d’être explorés. Même si certaines substances ne sont pas prouvées dangereuses par le corps scientifique, elles peuvent être polluantes pour l'environnement. Notamment celles qui sont créées à base de pétrole. 

Les réactions allergiques ciblent surtout les personnes sensibles. Beaucoup de gens peuvent tolérer ce genre de substances, mais jusqu'à quand? Une détox s'impose dans le milieu de la beauté et heureusement il y a de bons produits aujourd'hui pour profiter d'options plus saines. 

En Suisse, il y a une législation pour réglementer les cosmétiques, mais il y a des lacunes. La FCR écrit même sur son site: Lorsqu’une substance est règlementée, elle l’est par rapport à un produit spécifique. Cependant, rien dans les législations actuelles ne tient compte du cumul des petites doses des substances au cours d’une journée, d’un mois ou d’une vie, cumul dû à l’utilisation de nombreux produits cosmétiques.

Parmi les plus nocives, nous trouvons ces 10 substances, très souvent utilisées dans des produits de tous les jours. 

 

 

Les substances à éviter dans les cosmétiques

 

Parabenes : ce sont des perturbateurs endocriniens suspectés

Polyéthylène Glycol : allergisant et peut endommager les voies respiratoires

Phtalates : un perturbateur endocrinien qui influence la fertilité, polluant. 

Parfums : allergisants et irritants pour la peau et les voies respiratoires

Paraffines : dérivé du petrole toxique à l’ingestion et pourtant utilisé dans des baumes pour les lèvres

Les métaux lourds comme l’aluminium, le plomb: utilisés surtout dans le maquillage, les métaux lourds s’accumulent dans l’organisme et peuvent provoquer des maladies auto-immunes

l’Homosalate et autres filtres ultraviolets: ces perturbateurs endocriniens sont nocifs pour l’environnement et le corps humain

Le Sodium Lauryl Sulfate (et ses dérivés): puissant agent détergent dans le gel douche et les shampoings, ce composant est allergisant, il peut altérer nos membranes fragiles 

Pour aller plus loin et éviter ce genre d'ingrédients, vous pouvez maintenant tester vos produits grâce à des sites et applications fiables, comme EWG (aux Etats Unis mais qui a une bonne database de produits) ou encore Yuka et Clean Beauty


Néanmoins, toutes les substances chimiques  (non naturelles) ne sont pas mauvaises. Beaucoup de composants, bien que difficiles à prononcer, ont leur place dans les produits et ne posent aucun problème à la santé. Le 100% naturel n’est pas toujours efficace pour le visage ou le maquillage, c’est pourquoi il faut faire confiance à des marques dites “clean” ou “non toxiques” qui utilisent uniquement des ingrédients sûrs et en grande partie végétaux dans leurs formulations faites en laboratoire. 



Le zéro déchet dans la salle de bain c’est possible?


Opter pour une salle de bain minimaliste est un bon moyen de faire le ménage dans ses produits de soin. Cela permet de remplacer petit à petit nos produits conventionnels et de choisir des produits plus respectueux de l’environnement et de la peau. Il est important de le faire petit à petit, de terminer ses anciens produits et de les remplacer graduellement.
Comment choisir des produits zéro déchet

  1. Choisir des contenants en verre, en carton ou en aluminium, qui peuvent être réutilisés ou recyclés. 
  2. Étudier les composants du produit pour être sûr qu’aucun ingrédient est polluant ou nocif pour la peau
  3. Investir dans des produits réutilisables de longue durée pour remplacer les plastiques à usage unique


De bons exemples de produits à remplacer


- une brosse à dent en bois

- des lingettes démaquillantes en coton réutilisables

- un savon solide pour le corps 

- un shampoing/après shampoing solide (en barre)

- du dentifrice en tablettes

- une cup pour les règles

- un rasoir en métal des cosmétiques dans des contenants réutilisables ou recyclables

- des éponges naturelles

Il est important de noter que tous ces produits ne conviendront pas à tout le monde. L’unique manière de le savoir est de tester et de se faire son propre avis. Il ne faut surtout pas culpabiliser de ne pas apprécier un produit zéro déchet, le but est de tendre vers une salle de bain plus responsable. 




Tagged:

0 comments

Leave a comment

Get news from the lab

Sign up for our newsletter and get our eco stories straight to your inbox.